Gaspillage du vin, comment faire ?

Tous les ans, 10 millions de tonnes d’aliments consommables sont jetés en France d’après Le Monde. Sans se soucier de ce qui l’accompagne ! Car on a beau adorer le vin en France, on le gaspille aussi. Une bouteille représente environ 24 verres. Ce chiffre combiné au faible temps de conservation après ouverture conduit souvent au gâchis. Mais il existe une solution.

Une bouteille de vin se conserve seulement quelques jours, avant de commencer à s’oxyder sous l’effet de l’air. Sans parler du goût, moins intense au bout de seulement 3 jours. Autant d’éléments qui poussent ce dernier à finir dans l’évier… Pourtant ce n’est pas gratuit ! Le vin serait même de plus en plus cher.

Il y a aussi les problèmes d’accord. Le vin que vous aurez utilisé pour accompagner votre plat italien n’est pas forcément celui que vous voudrez boire avec votre plat de poisson du lendemain. Sans parler des vins que l’on utilise pour la cuisine, par exemple pour un bœuf bourguignon, qui ne sont pas forcément ceux qu’on servirait à table.

Sans oublier la dégustation individuelle. À la sortie du travail, petit plaisir coupable en solitaire, on se sert un ou deux verres. Mais la bouteille nous l’avons dit, en contient une vingtaine. Dans ce cas aussi le gaspillage du vin existe et son issue est souvent l’évier…

Stop au gaspillage du vin

Une demi-bouteille de vin rouge tenue dans une main gauche devant un bâtiment lutte contre le gaspillage du vin
Demi-bouteille – Gaspillage du vin

Pour mettre fin à ce cercle vicieux, il y a une solution toute simple. Les petites bouteilles ! Et c’est aussi le nom d’un site où en trouver. Pour ne gâcher ni vin, ni argent, sa fondatrice Maureen a donné vie à son concept. Proposer des demi-bouteilles de vins, de cidre et de champagne au prix juste pour le plaisir de tous. Une démarche avant tout écologique.

Sa proposition de valeur ne s’arrête pas là ! En plus d’être en format réduit, l’ensemble des vins et champagnes proviennent de producteurs Français eux aussi engagés à produire mieux et plus respectueusement de leur écosystème.

Si le soufre dispersé dans les vignes peut nuire à l’environnement, le gâchis aussi n’est pas écologique. Ce n’est pas pour rien qu’une loi anti-gaspillage a été mise en place par le Gouvernement.

Un grand philosophe a aussi dit : « Ce qui est petit est mignon ». Alors qu’attendons-nous pour prendre le réflexe demi-bouteilles ?

1 réflexion sur “Gaspillage du vin, comment faire ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page